CÉRÉMONIE OFFICIELLE PALMARÈS 2019

Lundi 14 octobre 2019, Palais du Luxembourg, Paris, France
Films Documentaires, Fictions & Photographies sur la Vigne et le Vin

Coup de projecteur et rayonnement « cinéma-vin » très international

Cinema & vin sur grand écran au Mucem

Itinérant depuis sa création, Œnovidéo® sélectionne les meilleurs films sur la vigne et le vin. En 2018, 128 films de 19 pays en compétition et 38 films officiellement sélectionnés, soit un total de 15 heures de projection. Œnovidéo® est une occasion unique de visionner des films et documentaires longs et courts métrages en provenance du monde entier. Cette diversité est la garantie d’une compétition pleine de découvertes.

Ainsi, les festivaliers, grand public et professionnels, pourront plonger du 13 au 16 juin 2019 dans cet incroyable panorama de la production cinématographique. De nombreux rendez-vous rythmeront ces quatre jours de projection. Entre chaque séance, les festivaliers pourront éveiller leur sens, échanger avec des producteurs et réalisateurs, découvrir les Vignerons et les Domaines.

Avant-première, films rares et inédits

Une source d’inspiration…

H.L. Arnould

Directeur du Festival Œnovidéo

En pionnier, il y a 26 ans, Œnovidéo® a levé le rideau sur un monde tout juste balbutiant : celui de l’image vidéo au service de la valorisation de la vigne et du vin. Ainsi, naissait sous l’impulsion de quelques professionnels du vin, le 1er festival Œnovidéo®. Il aura fallu quelques années pour que ces deux arts, qui se côtoyaient à travers quelques scènes mythiques du cinéma, se rencontrent véritablement et que le monde du cinéma et du vin chemine de concert.

Les organisateurs du festival sont guidés par la conviction que la rencontre entre le monde de la photographie, du cinéma et du vin stimule la créativité : une « cofertilisation ». Ainsi, les leitmotivs du festival sont : rencontre, diversité, ouverture.

H.L. Arnould, Directeur du
Festival Œnovidéo

En « dénicheur », le festival révèle, à travers sa sélection officielle, les grandes tendances internationales. La diversité des productions cinématographiques autour du vin s’amplifie chaque fois un peu plus. La qualité des images ne cesse de progresser et la variété des formats s’étend : documentaire, fiction, publicité, autant en courts, moyens et longs-métrages.

Ce foisonnement d’images est incontestablement une source d’inspiration. Cette année, l’alliance vin et gastronomie convie une vision humaniste respectueuse du vivant et de son environnement car ne sommes-nous pas ce que nous mangeons… et comment nous le partageons ?

Pas moins de 144 films de 17 pays sont entrés en compétition. Après le processus de présélection, les 37 films retenus en sélection officielle nous mèneront des vignobles de l’Île d’Elbe, jusqu’en Afrique-du-sud, en passant par la Hongrie, l’Autriche, la Géorgie, l’Espagne, l’Italie… et à la (re) découverte d’étonnants terroirs Français.

Nous sommes ravis de faire halte en Provence pour l’année de la Gastronomie. Nous remercions Jean-François Chougnet et ses équipes aux Mucem pour leur implication, ainsi que la Vieille Charité pour l’accueil de Terroirs d’Images®. Nous nous réjouissons de partager tous ensemble ce rendez-vous de l’amitié et des savoirs, cette rencontre culturelle dont les artisans sont de plus en plus nombreux.

À la rencontre des régions vitivinicoles

Œnovidéo itinérance et ancrage

Fidèle à l’esprit « itinérant », depuis son origine le festival Œnovidéo® est invité dans une nouvelle région viticole. Nous aimons plus que tout créer cette rencontre étroite entre la multitude des images du monde et la singularité de chacun des terroirs qui accueille le festival.

Ainsi, chaque année, des villes (mairie, office du tourisme...), des structures œnotouristiques et d’appellation (associations, Musées, sites historiques, propriétés vitivinicoles, syndicats d’appellation...), déposent leur dossier de candidature ; l’une d’elles est choisie pour accueillir la nouvelle édition du festival.

Demande des dossiers de candidature : infos@oenovideo.com

Le Festival 2019

Festival international de Films - Le MUCEM, Marseille - France

Lire

Les films en compétition

Sélection officielle 2019

Lire

Palmarès 2019

Les meilleurs films sur la vigne et le vin

Lire

Terroirs d'images 2019

Exposition internationale de photos
Le vin, la vigne et le sacré : mystère d’une culture, divin nectar

Lire

Inscriptions Films 2019

Download participation Entry form 2019

Lire

Les jurys

Les jurys du festival 2019

Lire

Les trophées

Trophées Grand Jury et Jurys partenaires

Lire

Le règlement

Le règlement du festival

Lire

Les Best-of du Festival 2019

Les « Best-of du festival » sont une sélection de tout ou partie des meilleurs films sur la vigne et le vin primés lors du festival. Ces projections sont autant d’occasions, tout au long de l’année, pour de nouvelles rencontres entre le monde du cinéma et du vin, en plus du temps fort du festival. Dans les mois à venir, retrouvez les Best-of du festival à Mènerbe dans le Luberon et à Nuit-Saint-Georges en Bourgogne.

Juillet - Ménerbes

Dimanche 21 juillet 2019

À l'invitation de la Maison de la Truffe et du Vin du Luberon, des Best-of du Festival auront lieu le 21 juillet 2019 de 10h. à 23h. Renseignement auprès de la Maison de la Truffe et du Vin du Luberon.

Maison de la truffe et du vin du Luberon
Place de l'Horloge - 84560 Ménerbes
Tél. : 04 90 72 38 37 - Fax : 04 90 72 37 23

www.vin-truffe-luberon.com info@vin-truffe-luberon.com

Octobre - Nuits-Saint-Georges

Jeudi 17 octobre 2019 à partir de 19 h 00

À l'invitation de l'Imaginarium, des Best-of du Festival, se dérouleront le jeudi 17 octobre 2019 à partir de 19 h 00.

L'Imaginarium - La magie des bulles
Avenue du Jura - 21700 Nuits-St-Georges
Tél. 03 80 62 61 40

www.imaginarium-bourgogne.com

Le Théâtre Gabrielle-Dorziat

Lieu de projection des films en sélection officielle

Magnifique théâtre à l'italienne de style Louis XV, le théâtre Gabrielle-Dorziat est inscrit à l'Inventaire des Monuments Historiques. Sa construction a été décidée en 1898 par le Conseil municipal d'Epernay. Le 5 décembre 1900, la première pierre est posée sous les ordres de l'architecte Stanilas Loison. D'autres artistes participent à la décoration comme Georges Clairin, peintre officiel de la Belle-Epoque et décorateur de l'Opéra Garnier. Joseph Ascoli, sculpteur sparnacien, décore le fronton supérieur de la façade avec son œuvre "La vigne champenoise inspirant l'Art théâtral". En 1987, le théâtre prend le nom de Gabrielle Dorziat pour honorer la célèbre comédienne sparnacienne. Gabrielle Dorziat commence une carrière au théâtre en 1920 avant de devenir une vedette de cinéma en 1936 et obtient en 1949 le prix féminin du cinéma de la meilleure actrice. Depuis plus de 100 ans, le théâtre accueille de nombreuses pièces, concerts et représentations. Depuis 1993, l'association "Le Salmanazar" assure la programmation du théâtre Gabrielle-Dorziat.

Réalisation du film du Festival

Carte blanche à Romane Olmedo

Romane Olmedo s’initie dans sa jeunesse à la photographie, elle se passionne ensuite pour la vidéo. Après des études universitaires en cinéma, elle intègre une formation audiovisuelle pour approfondir ses connaissances théoriques et pratiques. Elle a acquis depuis une expérience certaine et appréhende le milieu professionnel audiovisuel.

Au fil du temps, Romane a développé une curiosité pour les gens, elle aime les écouter raconter leur histoire. Elle crée en 2011 à Paris, BaladProject, un atelier de production vidéo et éditorial, dans lequel elle réalise et monte ses propres films. Elle s’entretient avec des artisans et artistes de son entourage, ou de personnes rencontrées en chemin. Sous la forme d’entretiens filmés de quelques minutes, ou de portraits photographiques, elle tente de mettre en lumière leur passion et leur savoir-faire. Tour à tour, elle réalise les portraits d’un tapissier décorateur exerçant à Périgueux, d’une artiste confectionnant des bijoux à Genève, d’un tatoueur travaillant à Paris. Ces diverses rencontres se déroulent dans des lieux choisis par chacun d’entre eux.

Romane Olmedo considère son travail comme une multitude de fragments de vie qu’elle met en forme en ayant sans cesse l’envie de les partager. Au fil de ces rencontres, Romane parvient à créer des espaces filmés, propices aux échanges. Ces portraits permettent aux gens d’avoir une réflexion sur leur vie et leur travail. Ils mettent en lumière ces artisans et artistes souvent tapis dans l’ombre.

Depuis son arrivée récente sur Bordeaux, Romane s’est tout de suite intéressée au monde viticole, à cette pratique agricole mais plus particulièrement aux gens qui travaillent sur ces territoires. Ce qui lui promet de nouveau portrait.

Toute l’équipe d’Œnovidéo® est ravie de lui ouvrir « carte blanche » pour réaliser le « film du festival ». Itinérant, né du désir de la rencontre entre le monde du cinéma et du vin, la 24e édition du festival est un « espace propice aux échanges » taillé sur mesure pour le talent de Romane.

www.baladproject.com

Nouvelle génération

Vignerons-cinéastes, Vignerons-photographes

Le Festival Œnovidéo® est né d’une intuition : de la rencontre entre des cinéastes, des photographes et des vignerons passionnés par leur art et leur matière première pouvait naître de belles images.

22 Festivals plus tard… nous avons été le témoin de cette conjonction privilégiée entre ces « arts frères ». Ce que nous ignorions, c’est qu’une nouvelle génération était en train de couver ; l’émergence naturelle de personnages à deux têtes : des vignerons-cinéastes, des vignerons-photographes. Ils incarnent à travers leur parcours et leurs réalisations plei­nement ces deux arts.

Guillaume Bodin, David Large, Bastien Taglang… et bien d’autres. Tous les trois ont comme point commun d’avoir vu leur tout premier film ou photographie sur la vigne et le vin primé lors de précédentes éditions de Œnovidéo® et Terroirs d’Images®.

Ils poursuivent leur sillon avec flamme. Nous les retrouverons tous les trois cette année.

Retour sur 2013

Des larmes, des lauriers, une naissance…

Édouard Molinaro

Nous avons appris avec une très grande tristesse la disparition d'Édouard Molinaro. Il nous a fait l'amitié en 2010 de présider le Grand Jury. Réalisateur de stature internationale, homme attachant d'une grande modestie, Édouard Molinaro nous a laissés, du haut de ses soixante ans de cinéma, à tous, en cadeau précieux et inoubliable : une belle leçon de pudeur au service de l'évaluation des films en compétition et la mise en œuvre au sein du jury une vraie «  démocratie participative  ».

Costa Gavras

Costa Gavras et Chistophe Barratier ont décerné au film de la réalisatrice grecque Lea Binzer « Pelican's Watch » le Grand Prix Œnovidéo 2013. L'émotion était palpable lors de la cérémonie officielle de remise des Prix du 20e Festival Œnovidéo, au Palais du Luxembourg à Paris, quand Costa Gavras, réalisateur grec de renommée internationale, s'est joint au président du Grand Jury pour souligner toute l'importance de ce Prix et l'intérêt du film primé.

Naissance de la Section Films «  Techniques & d'Entreprise  »

Œnovidéo s'enrichit d'une nouvelle section tout spécialement destinée à récompenser les films « Techniques & d'Entreprise ». La première édition de Œnovidéo-Pro a eu lieu à un moment clé de la vie des entreprises du secteur vitivinicole : les Prix des meilleurs films techniques & d'entreprise 2013 ont été décernés lors de la soirée de Gala du SITEVI 2013, fin novembre à Montpellier.

En savoir plus : Œnovideo-PRO